#semViolencia… et le projet de statut du foetus à naître ? Le Brésil se rendormira-t-il lorsque les parlementaires voteront? ?

Au Brésil des manifestations contre les augmentations de tarif des transports, mais aussi contre le budget consacré à la coupe du monde, comprendre en creux le budget qui n’est pas consacré à l’éducation par exemple. On voit aussi des mouvements de droite qui ont aussi leurs revendication… C’est assez éparse même si cela prend une certaine ampleur suite aux importantes violences policières finalement relayées par les média mainstream après que des journalistes eux-même en aient été victimes

Ce soir les rues des grandes villes sont remplies de manifestants, le slogan qui fédère tout le monde est « Sem Violencia ».

Mais qu’en sera-t-il dans quelques temps lorsque reviendra sur le devant de la scène politique Brésilienne un texte de proposition de loi pour un statut du feotus à naître ?

Estatuto dos Nascituros

Le texte prévoit d’accorder un statut d’être à part entière aux feotus quelque soit leur stade de développement y compris ceux en état de congélation…

Afin de ne pas être trop ignoble ce texte prévoit une bourse pour les femmes violées qui naturellement n’auraient pas le droit d’avorter pour quelque raison que ce soit. Enceinte à 11 ans suite à un viol ? avortement interdit mais une bourse ( pour compenser le préjudice ?)…

Quand sera-t-il alors des manifestations lorsque ce texte passera au vote des parlementaires fédéraux ?

Publicités

le petit con à l’écharpe rouge est un bon chien de garde !

Il insiste !!!
je me suis déjà épanché sur un précédent édito de Christophe Barbier qui lui valu son entrée sur mon mur des cons.

Et voici qu’il nous pond au lendemain de l’assassinat de Clément Méric un édito qui me laisse scotché devant la manœuvre d’intoxication qu’il entreprend. Notez d’ailleurs qu’avant même de donner la parole à Christophe Barbier le journaliste qui l’introduit se confond augurant le parti pris malsain qui nous attend : alors qu’il parle d’abord du « jeune militant d’extrême gauche qui a été tué » se corrige aussitôt en disant « enfin qui est mort hier… » niant en quelque sorte qu’un militant d’extrême droite assassine un militant antifasciste.

C’est impressionnant comme le docteur Barbier parvient à partir des rassemblements qui ont eu lieu dans toute la France contre le fascisme à faire un réquisitoire contre l’extrême gauche. Il évoque une sorte de tradition antifasciste française disproportionnée, balaie le problème en affirmant qu’il n’y a pas de danger, puis s’attaque méthodiquement à l’extrême gauche pour finir, avec l’aide de son faire valoir, par indiquer qu’il faut non seulement interdire les associations de malfaiteurs mais aussi et surtout les malfaiteurs de s’associer.

Un édito destiné à créer un danger de l’extrême gauche qui est visiblement le principal soucis de cet homme et de ceux, comme lui, au service du capital financiarisé.

Les effets de cet édito sont évidents dès le lundi lors de sa prise d’antenne suivante. Barbier reçoit Marine Lepen qui reprend exactement le même discours que celui qu’il avait tenu dans son édito du vendredi. Pas de danger que le bon docteur la dérange en la poussant dans ses retranchements, ils sont tous les deux d’accord sur les danger que représentent l’extrême gauche.

Du reste il est impressionnant de constater que le soit disant journaliste se contente des réponses de Marine Lepen qui nie avoir quoique ce soit de commun avec des groupes comme JNR ou le 3e voie. Il se retient bien de la confronter à l’information à laquelle il a pourtant accès: les liens entre le FN et les groupuscules néo-nazi comme JNR ou la 3e voie sont non seulement fréquents mais systématiques. Que ce soit dans des manœuvres politiques de soutiens mutuels pour des prises de pouvoir et d’influence dans les différentes mouvances de l’extrême droite ou dans des opérations plus pratiques comme celle qui consiste à assurer un service d’ordre de l’équipe de direction du FN.

Monsieur Christophe Barbier se dévoile: son écharpe rouge n’est qu’un petit foulard qu’il agite pour masquer sa véritable fonction, celle de chien de garde du capitalisme, tout comme Marine LePen et sa formation politique.

PS. si quelqu’un sait extraire les vidéo du site de i-télé pour les mettre sur youtube ou dailymotion, je suis preneur :)p

Ces manifs partout en Europe dont les journaux nationaux ne vous ont surtout pas parlé…

Journal contre la #PesteBrune

523567-des-manifestants-du-collectif-blockupy-s-opposent-le-1er-juin-2013-aux-policiers-a-francfort

source

«Que se lixe a troïka» (que la troîka aille se faire voir, Portugal).

Voilà qui n’a pas fait la Une dans le seul pays d’Europe où il n’y a pas d’austérité mais seulement de la rigueur… Pudeur socialiste oblige. Le Monde et Libération en ont parlé, et à l’étranger aussi (voir cette vidéo de la manif), contrairement aux journaux télévisés nationaux, mais Bestlaf sur twitter m’a donné de précieuxliens qui m’ont permis de contextualiser davantage l’événement. Grâce lui en soit rendue… ça dit en gros que près de  10 000  manifestants anti-capitalistes ont protesté ce samedi à Francfort en face de la Banque centrale Européenne contre les plans d’austérité européens.  Détail amusant, les manifestants étaient semble-t-il armés  pour certains de parapluies et protégés par des lunettes de soleil, ce qui peut faire sourire dans les chaumières,  et n’a pas manqué de provoquer quelqu’ironie sur twitter. Cette manifestation a…

View original post 99 mots de plus

Ces manifs partout en Europe dont les journaux nationaux ne vous ont surtout pas parlé…

Journal contre la #PesteBrune

523567-des-manifestants-du-collectif-blockupy-s-opposent-le-1er-juin-2013-aux-policiers-a-francfort

source

«Que se lixe a troïka» (que la troîka aille se faire voir, Portugal).

Voilà qui n’a pas fait la Une dans le seul pays d’Europe où il n’y a pas d’austérité mais seulement de la rigueur… Pudeur socialiste oblige. Le Monde et Libération en ont parlé, et à l’étranger aussi (voir cette vidéo de la manif), contrairement aux journaux télévisés nationaux, mais Bestlaf sur twitter m’a donné de précieuxliens qui m’ont permis de contextualiser davantage l’événement. Grâce lui en soit rendue… ça dit en gros que près de  10 000  manifestants anti-capitalistes ont protesté ce samedi à Francfort en face de la Banque centrale Européenne contre les plans d’austérité européens.  Détail amusant, les manifestants étaient semble-t-il armés  pour certains de parapluies et protégés par des lunettes de soleil, ce qui peut faire sourire dans les chaumières,  et n’a pas manqué de provoquer quelqu’ironie sur twitter. Cette manifestation a…

View original post 99 mots de plus