#calais23janvier liberté de circulation pour les #migrants

Liberté de circulation !

Libération immédiate et retrait de toute charge contre les manifestantEs arrêtéEs à Calais !

 

Ce samedi 23 janvier 3000 migrants, réfugiés de la jungle, réfugiés et sans-papiers de Paris, de Marseille, de Lille et d’ailleurs, membres de mouvements de solidarité de Calais et sa région et d’autres villes, militantEs venus d’Angleterre, de Belgique et d’Allemagne ont manifesté à Calais. C’est la plus grosse mobilisation sur ce sujet ayant eu lieu à Calais. Au même moment des manifestations du même type ont eu lieu à Evros à la frontière entre la Grèce et la Turquie et à Lampedusa.

Malgré quelques provocations, très peu nombreuses, de l’extrême-droite, la manifestation a eu le visage de la détermination et de la solidarité.

La confiance transmise par cette magnifique manifestation a amené des centaines de migrants à décider d’obtenir ce qu’ils revendiquent légitimement, leur liberté de circulation. Après la fin de la manifestation, débordant les forces de police ils ont manifesté jusqu’au port pour tenter  d’embarquer sur un bateau. Plusieurs dizaines ont même réussi à entrer sur un ferry à quai.

Suite à cette action la police a arrêté au moins 11 personnes solidaires et 24 migrants. La manifestation a été la démonstration que la solidarité est un projet de société qui a bien plus d’avenir que les politiques menées actuellement, qui font de Calais une ville sinistrée et barbelée.

Nous exigeons donc la libération immédiate de touTEs les manifestantEs arrêtéEs quels que soient leur statut ou leur nationalité et le retrait de toutes les charges

 

Le collectif unitaire d’organisation de la manifestation

Premiers signataires : AL, ATMF, CGA, CNT-RP, CISPM, Collectif Paris 20ème Solidaire, CSP 75, CSP 59, DAL, Droits Devant !!!, Ecologie Sociale, Ensemble !, EuroPalestine, FASTI, IJAN, La Horde, Mouvement Utopia, NPA, SNPES-PJJ FSU IDF, SUD Culture Solidares, UJFP, Union Locale Solidaires des 5e-13e arrondissements de Paris et d’Ivry,Union Syndicale Solidaires, UNSP

Publicités

#Calais23Janvier – De Paris à Calais, Solidarité avec les migrantEs

De Paris à Calais,

Solidarité avec les migrantEs !

Un drame se déroule aux portes de l’Europe. Fuyant les guerres et les crises des millions de personnes quittent leur pays. Des milliers d’entre elles viennent trouver refuge vers l’Europe. La seule réponse qui leur est faite est la fermeture des frontières.

Des drames se déroulent aussi au cœur de l’Europe. Aujourd’hui à Calais près de 7 000 personnes vivent dans des conditions effroyables, tandis qu’à Paris nombre de migrantEs se retrouvent à la rue. Nous ne pouvons accepter que des gens soient condamnés à vivre dans de telles conditions.

Nous dénonçons les politiques française et européenne qui créent ces situations à Calais comme aux portes de l’Europe.

Nous demandons immédiatement des conditions d’accueil dignes pour tous et toutes. Qu’ils/elles soient nomméEs réfugiéEs, migrantEs ou sans-papiers, nous exigeons des droits égaux pour touTEs, des titres de séjour, l’accès aux soins et au logement.

Aujourd’hui l’Europe a fait la preuve de son incurie. Il faut supprimer le règlement de Dublin et démanteler Frontex qui sont les premières causes des drames que vivent aujourd’hui les migrants.

NOUS APPELONS A MANIFESTER A CALAIS

LE SAMEDI 23 JANVIER 2016 A 14H

Départ de la « Jungle » (arrivée place d’Armes)

Transports collectifs depuis Paris,

Aller/retour dans la journée, 30 €

Contact : calais23janvier@gmail.com

Il est par ailleurs possible de faire une contribution financière (montant libre) pour aider les migrants de Paris à monter à Calais.

Merci de partager l’info.

Appel à #Rassemblement des #migrants de la place de la #République

Reçu par mail datant du 4 novembre 2016:

[note personnelle: le traitement policier décrit par les migrants d’aujourd’hui correspond parfaitement à celui reservé aux tunisiens de #Botzaris36 (et les autres) en 2011 ; nous étions alors sous Sarkozy, nous sommes maintenant sous Hollande. Le changement n’a pas eu lieu…]

Voici ci-dessous un appel lancé en anglais (et traduit par des soutiens)
par les migrants qui se trouvent sur la place de la République. Pouvez-vous
le faire circuler sur vos réseaux, le publier sur vos sites, l’adresser à
la mairie à la préfecture, l’envoyer à votre liste de contacts presse ?
La situation est assez désespérée. Ils subissent un véritable harcèlement
policier sur consigne de la mairie et de la préfecture. Hier lors de
l’intervention de 11 cars de CRS pour enlever une bâche un monsieur kurde
irakien a menacé de se trancher la gorge avec des tessons de bouteille. Il
a été emmené par les pompiers et a passé une nuit au 115. Il est revenu sur
la place ce matin. Il a un récépissé de demande de droit d’asile mais a été
remis à la rue après un mois d’hébergement. Ce matin la police (une dizaine
de policiers) est venue à 5H30 puis à 7H30 pour les réveiller en donnant
des coups de pieds et leur demander de partir. A la question posée « où ? »
les policiers ont répondu « ailleurs ».

Ils ont besoin d’aide et de soutien de manière urgente. Faute de cela
l’attitude actuellement odieuse de la mairie et de la préfecture
l’emportera.

* Appel/communiqué des migrants de la place de la République*
*Respect pour les réfugiés et les droits des migrants !Rassemblement
Vendredi 6 novembre à 20.00 Place de la République*

Nous sommes migrants, nous sommes sans-abri. Nous sommes place de la
République. Nous ne pouvons pas dormir. Il pleut. Chaque fois que nous
installons des tentes ou même seulement des bâches la police nous pousse et
les prend de force. Alors nous restons toute la nuit sous la pluie et dans
le froid sans protection. Mais cela n’est encore pas assez pour les
autorités. Chaque matin, tôt, la police nous attaque et prend nos affaires.

Nous ne sommes pas des criminels. Nous demandons le respect. Nous voulons
des droits. Nous voulons de l’humanité. Nous voulons un toit aujourd’hui.
Nous n’abandonnerons jamais jusqu’à ce que vous acceptiez nos demandes.

Nous demandons à la population d’aider les réfugiés. Nous sommes place de
la République pour demander nos revendications. Les autorités ne peuvent
pas nous laisser sous la pluie et dans le froid. Elles ne peuvent pas ne
rien nous accorder et nous attaquer quand nous essayons de mettre des
tentes ou des bâches.

Nous vous demandons d’aider les réfugiés. Nous avons besoin de nourriture.
Nous avons besoin de tentes. Nous avons aussi besoin de sacs de couchage.
Nous avons besoin de couvertures et de vêtements.

Nous faisons appel à vous pour se rassembler avec nous vendredi soir à
20H00 pour résister avec nous pour mettre les tentes et les bâches et
soutenir nos revendications.

Merci à vous.

La version en anglais:

*Respect the refugees and migrants rights !Regroup on friday 6th november
at 20.00 o’clock at Place de la République*

We are migrants, we are homeless. We are in place de la République. We
cannot sleep. It’s raining. Every time we put tents or even only baches the
police push us and take these by force. So we are staying all the night in
the rain and the cold without cover. But it’s still not enough for the
autorities. Every morning early the police attack on us and they take our
staffs by force.

We are not criminals. We want respect. We want rights. We want humanity. We
want homes today. We will never give up until you accept our requests.

We call on the people to help the refugees.We are in place de la République
to ask for our demands. The autorities can’t let us stay in the rain and
the cold. They can’t provide anything and attack us when we try to have
tents or baches.

We call on the people to help the refugees. We need food. We need tents. So
we need sleeping bags. We need blankets and clothes.

We call on you to regroup with us on friday evening at 20.00 o’clock to
resist with us to put the tents and baches and to support our demands.

Thank you.