Appel à #Rassemblement des #migrants de la place de la #République

Reçu par mail datant du 4 novembre 2016:

[note personnelle: le traitement policier décrit par les migrants d’aujourd’hui correspond parfaitement à celui reservé aux tunisiens de #Botzaris36 (et les autres) en 2011 ; nous étions alors sous Sarkozy, nous sommes maintenant sous Hollande. Le changement n’a pas eu lieu…]

Voici ci-dessous un appel lancé en anglais (et traduit par des soutiens)
par les migrants qui se trouvent sur la place de la République. Pouvez-vous
le faire circuler sur vos réseaux, le publier sur vos sites, l’adresser à
la mairie à la préfecture, l’envoyer à votre liste de contacts presse ?
La situation est assez désespérée. Ils subissent un véritable harcèlement
policier sur consigne de la mairie et de la préfecture. Hier lors de
l’intervention de 11 cars de CRS pour enlever une bâche un monsieur kurde
irakien a menacé de se trancher la gorge avec des tessons de bouteille. Il
a été emmené par les pompiers et a passé une nuit au 115. Il est revenu sur
la place ce matin. Il a un récépissé de demande de droit d’asile mais a été
remis à la rue après un mois d’hébergement. Ce matin la police (une dizaine
de policiers) est venue à 5H30 puis à 7H30 pour les réveiller en donnant
des coups de pieds et leur demander de partir. A la question posée « où ? »
les policiers ont répondu « ailleurs ».

Ils ont besoin d’aide et de soutien de manière urgente. Faute de cela
l’attitude actuellement odieuse de la mairie et de la préfecture
l’emportera.

* Appel/communiqué des migrants de la place de la République*
*Respect pour les réfugiés et les droits des migrants !Rassemblement
Vendredi 6 novembre à 20.00 Place de la République*

Nous sommes migrants, nous sommes sans-abri. Nous sommes place de la
République. Nous ne pouvons pas dormir. Il pleut. Chaque fois que nous
installons des tentes ou même seulement des bâches la police nous pousse et
les prend de force. Alors nous restons toute la nuit sous la pluie et dans
le froid sans protection. Mais cela n’est encore pas assez pour les
autorités. Chaque matin, tôt, la police nous attaque et prend nos affaires.

Nous ne sommes pas des criminels. Nous demandons le respect. Nous voulons
des droits. Nous voulons de l’humanité. Nous voulons un toit aujourd’hui.
Nous n’abandonnerons jamais jusqu’à ce que vous acceptiez nos demandes.

Nous demandons à la population d’aider les réfugiés. Nous sommes place de
la République pour demander nos revendications. Les autorités ne peuvent
pas nous laisser sous la pluie et dans le froid. Elles ne peuvent pas ne
rien nous accorder et nous attaquer quand nous essayons de mettre des
tentes ou des bâches.

Nous vous demandons d’aider les réfugiés. Nous avons besoin de nourriture.
Nous avons besoin de tentes. Nous avons aussi besoin de sacs de couchage.
Nous avons besoin de couvertures et de vêtements.

Nous faisons appel à vous pour se rassembler avec nous vendredi soir à
20H00 pour résister avec nous pour mettre les tentes et les bâches et
soutenir nos revendications.

Merci à vous.

La version en anglais:

*Respect the refugees and migrants rights !Regroup on friday 6th november
at 20.00 o’clock at Place de la République*

We are migrants, we are homeless. We are in place de la République. We
cannot sleep. It’s raining. Every time we put tents or even only baches the
police push us and take these by force. So we are staying all the night in
the rain and the cold without cover. But it’s still not enough for the
autorities. Every morning early the police attack on us and they take our
staffs by force.

We are not criminals. We want respect. We want rights. We want humanity. We
want homes today. We will never give up until you accept our requests.

We call on the people to help the refugees.We are in place de la République
to ask for our demands. The autorities can’t let us stay in the rain and
the cold. They can’t provide anything and attack us when we try to have
tents or baches.

We call on the people to help the refugees. We need food. We need tents. So
we need sleeping bags. We need blankets and clothes.

We call on you to regroup with us on friday evening at 20.00 o’clock to
resist with us to put the tents and baches and to support our demands.

Thank you.

Hollande Renonce à son engagement de supprimer les Tribunaux Correctionnels pour Mineurs

Les Tribunaux Correctionnels pour Mineurs ont été créés par Sarkozy et ont fait l’objet d’un engagement de campagne présidentielle de 2012 du candidat François Hollande.

Tribunal Correctionnel pour Mineur - par Charilie Delta

Tribunal Correctionnel pour Mineur – par Charilie Delta

François Hollande s’est engagé à supprimer ces Tribunaux Correctionnels pour Mineurs par courrier du 26 Avril 2012 adressé à l’Association Française des Magistrats de la Jeunesse et de la Famille (AFMJF) qui milite pour une conception humaniste de la justice des mineurs.

extrait du courrier envoyé le 26 Avril 2012 à l'AFMJF

extrait du courrier envoyé le 26 Avril 2012 à l’AFMJF

 

A l’occasion de la réforme pénale récemment engagée au parlement il eut été opportun de réaliser cet engagement du candidat devenu président de la république. Mais il en a éte décidé autrement sans doute en raison (ou folie?) de la peur de Manuel Valls et les autres à sa suite d´être taxés de laxistes.

Un amendement à été déposé afin de procéder à la suppression tant attendue par les progressistes et humanistes qui ont voté contre Sarkozy le 6 mai 2012. Mais il a été rejeté.

L’objet de ce billet n’est pas une analyse profonde mais juste relever une information qui n’est pas anodine. Mon analyse pourrait se résumer en 3 tweets vidéos comprises.

Manifestation contre l’aéroport de #NNDL

Voici un article de Médiapart qui tombe à pic alors que nous assistons à une véritable tentative de discrédit du mouvement de contestation par le pouvoir politique assisté de ses média (ou l’inverse, on ne sait plus trop à vrai dire, les deux étant visiblement à la solde du pouvoir financier).

Ici un lien vers l’article en accès libre car je sais que vous n’avez pas tous les moyens de vous payer un abonnement (mais si vous le pouvez alors payez le vous, c’est bon pour tout le monde) => Notre-Dame-des-Landes : le vrai scénario de la manifestation contre le projet d’aéroport

#Gueant #Valls mon amour ! Les #Roms toujours !

Vous vous souvenez sans doute ! Il y a un an ou deux, peut-être 5 ou plus… Les années se suivent et se ressemblent.

Septembre 2013 le ministre de l’intérieur déclarait que « Les Roms ont vocation à rester dans leur pays, la Roumanie et la Bulgarie et à s’intégrer là-bas ». Une petite circonvolution rhétorique pour signifier à qui voulait l’entendre que les Roms n’ont pas vocation à s’intégrer en France.

Aujourd’hui ou hier, était-ce il y a deux ans ?

Le 23 janvier 2014 Le ministre de l’intérieure Manuel Valls commente les statistiques de la délinquance en ces termes:

«L’explosion des cambriolages (…) la montée du sentiment d’insécurité, oui, est liée à des réseaux qui viennent de l’est de l’Europe et des Balkans, qui écument notre pays en s’installant parfois durablement en France»

Après quoi il promet d’inverser la tendance. C’est une étrange sensation d’éternel recommencement. On couve la question de l’insécurité pour en faire un sujet de campagne électorale le moment venu. Rien de tel dans ces cas là que la corde sensible de la xénophobie si facile à faire fonctionner tant elle résonne en chacun de nous quelque part dans les zones reptiliennes de nos cerveaux.

A n’en pas douter les populations qui voyagent depuis toujours sont les cibles idéales de ces manipulations cyniques de l’opinion publique. Les gens du voyage, ceux qui arrivent et s’installent pour un temps, qui n’ont pas vocation à s’intégrer donc, qui par conséquence n’auront aucun complexe à voler, escroquer, ou même tuer, pourquoi pas, puisque il ne fuient pas, ils voyagent.

C’est l’évidence de l’art: Les Roms, les Tziganes et autres bohémiens sont élevés au rang de sources de nos problèmes, deviennent le problème en soi. Le primate qui dort en chacun de nous ne demande qu’à se réveiller pour aller caillasser l’étranger, il suffit de lui présenter une cible.

C’est une bonne recette dont dispose les personnalités politiques ambitieuses, qui marche à tout les coups. D’ailleurs les ministres de l’Intérieure nous racontent les un après les autres les mêmes salades. Même si comme Valls ils ont eux-même critiqué la méthode avant de devenir ministre et de finalement l’adopter sous la pression de résultats médiatiques.

Ainsi était-ce il y a 1 an ou plus ?

Ainsi 737 jours avant sa déclaration d’aujourd’hui Manuel Valls publiait sur son compte twitter un message critiquant les déclarations du ministre alors en charge de l’intérieur, Claude Guéant:

tweet de Manuel Valls

Manuel Valls tweete : #Guéant explique sur #RTL la hausse de la délinquance par les étrangers d’Europe de l’Est..résultats d’une politique inefficace et hypocrite

S’il fallait démontrer que la politique c’est avant tout du pipeaux et de la manipulation d’opinion il suffirait de regarder les ministres de l’intérieure qui se succèdent depuis 2, 5, ou 10 ans…

Monsieur #Valls qui sème le vent récolte la tempête…

Si Monsieur Valls laissait à d’autres le soin de cuisiner les Roms nous n’aurions peut être pas cette page d’Accueil sur Google Politique et Election.

Valls entouré par le FN

Valls parmi les siens ?

Cela étant je me souviens avoir rencontré des entrepreneurs qui avaient pour précepte qu’il valait mieux que leur marque apparaisse dans les médias pour des saloperies plutôt que de ne pas apparaître. A bon entendeur…

Valls s’enfonce dans son rôle de chien de garde du capital !

quand je lis ça :

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a condamné jeudi soir la « violence » ainsi que les « nombreuses provocations » et « agressions » contre les policiers après la manifestation qui a fait plusieurs blessés parmi les salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-nord et les policiers à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Cette violente manifestation a eu lieu devant le siège du fabricant de pneus à Rueil-Malmaison, à l’occasion d’un nouveau comité central d’entreprise (CCE) sur le projet de fermeture du site.

l’express  publié le 08/03/2013 à 16:03

Je sens monter très fort l’indignation ! (« ce cri spontané d’une conscience outragée par le scandale » – Georges Bernanos)
Non seulement le gouvernement promeut une politique d’austérité qui promet un désastre social et économique mais en plus il soutient la violence du patronat financier contre les travailleurs qui vont perdre injustement leurs emplois !

Vraiment le ministre de l’intérieur cumule les prises de position droitières ! Le fait même qu’il envoie les forces de l’ordre s’opposer aux travailleurs qui viennent exprimer leurs revendications déclenche évidemment des violences… voyez quand les travailleurs prennent de vitesse les forces de l’ordre, comme les ouvriers de PSA Aulnay lorsqu’ils ont investi les locaux de l’IUMM, tout se passe le plus calmement du monde…