« Le gouvernement invente des terroristes pour justifier des mesures sécuritaires. » – François #Hollande –

Stupéfiante interview de François Hollande au regard de l’État d’Urgence décrété par lui-même (devenu président entre temps) au lendemain des attentats de Paris du 13 novembre 2015 et de l’usage qui en est fait.

Contre la haine et l’ignorance – la liberté de pensée

Nous sommes tous Charlie Hebdo. Ceux qui ont tué les dessinateurs de Charlie nous visaient tous. En France ils surgissent comme terroristes armés de fusils mitrailleurs. Au Brésil ils sont pasteurs évangéliques, prêtres réactionnaires, portes parole de milices, députés afillliés aux forces armées militaires et policiaires et à l’industrie militaire, troglodites d’extrême droite, militants contre le droit d’avortement, puritains dictant comment doivent s’habiller les femmes, justiciers de la classe moyenne enchaînant des adolescent noirs, frappant et assassinant des militant gays e tout ce qui leur semble sortir de la norme, luttant pour ce qu’il y a de plus réactionnaire, demandant un nouveau coup d’État militaire comme en 1964.

Charb, directeur de Charlie, assassiné ce matin, disait qu’il préfèrerait mourir debout aue de vivre à genoux. Alors vivons debout !
‪#‎JeSuisCharlie‬

Texte reçu par email, inicialement écrit par Marcio Seligmann Silva que je me permets de traduire sans demander d’autorisation. le texte original est publié dans le billet précédent.

Contra o ódio e a ignorância – pela liberdade de pensamento

Charlie Hebdo somos todos nós. Quem matou os desenhistas de Charlie visava nós todos. Na França eles aparecem como terroristas armados de metralhadoras. No Brasil eles são pastores evangélicos, padres reacionários, porta-vozes de milícia, deputados da bancada da bala, trogloditas de extrema direita, militantes contra o direito ao aborto, puritanos dizendo como as mulheres devem se vestir, justiceiros de classe média acorrentando adolescentes negros em postes, espancando e matando militantes gays e tudo que lhes pareça sair da norma, lutando pelo que há de mais reacionário, pedindo por um novo golpe como o de 1964
Charb, diretor de Charlie, assassinado hoje de manhã, disse que preferia morrer de pé do que viver de joelhos. Vamos viver de pé!
‪#‎JeSuisCharlie‬

Texto recebido por email originalmente escrito pelo Marcio Seligmann Silva que eu me permito encaminhar e traduizir em francês aqui.