J’accuse, tout simplement…

J’accuse le Président de la République de faillir à sa mission de garant de la constitution lorsqu’il décide de ne pas accorder le droit d’asile à Edward Snowden bafouant ostensiblement l’un des principes édictés par le préambule de la constitution de la Ve République : « Tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République.« 

Publicités

8 réflexions au sujet de « J’accuse, tout simplement… »

  1. Triste. Et honteux. Les oligarques qui nous dirigent ne font aucun cas de notre constitution. Pour plaire à Obama. Et aux peuples du monde qui nous croient encore « Pays des droits de l’Homme »? On leur crache dessus.

  2. Même si je souscris à l’incompétence de notre gouvernement qui nous plonge d’année en année dans l’abîme financière et diplomatique, il convient néanmoins, sur ce sujet, d’être « libre » de toutes émotions subjectives.
    « en faveur de la liberté ».. mais de qui?
    1. Il ne s’agit pas d’un citoyen français
    2. rien n’affirme qu’il oeuvre pour NOTRE liberté, les documents qu’il compte « libérer » pourrait être un préjudice au bon fonctionnement de notre république et de sa représentation dans le monde déjà mal menée..
    Il pourrait fournir des informations très compromettantes sur nos actions passées en Libye, et plus récentes en Syrie et au Mali, et alors déclencher une réaction démesurée de leurs anciens alliés et plus particulièrement l’Iran, qui justifierait un appuis affirmé à la Syrie jusqu’au pire des scénarios tant désiré par Israël.
    Il ne serait pas de meilleure méthode pour déclencher un cataclysme au moyen orient puis autour qu’en faisant croire, par ce petit informaticien ainsi mis en pâture, à des fuites sur tous les agissements, même condamnables, des pays occidentaux.
    L’histoire de TOUTES les lourdes interventions américaines montrent ce même « laisser faire » ( Pearl Harbor, golf du Tonkin, 911 – même si encore à démontrer -… )
    Pour notre liberté de vivre, nous nos enfants, sans affrontement à grande échelle, il est possible, je dis bien « possible », qu’il soit préférable de maintenir cette liberté là; ce que semble exprimer Poutine en lui demandant de stopper immédiatement ses divulgations..
    Ici comme dans une montre, rien n’est simple, tout est « complication »…

    • Le préambule de la Constitution française dit TOIUT HOMME! Il ne dit pas « UNIQUEMENT LES FRANCAIS! » Du reste ce serait totalement ridicule qu’un français demande le droit d’asile à la France, non?

    • évidemment, mais qui dit qu’il ne va pas tout dévoiler si personne ne l’accueil ?Je pense qu’il a prévu qu’il a un taux très élevé d’avoir un accident. Perso, je trouve que la France ,dernièrement, oublie qu’elle est le pays des droits de l’homme.

  3. Une petite pensée pour les innombrables réfugiés politiques refusés, expulsés, reconduits à frontière, chaque année, dans le presque total silence médiatique, par TOUS les pays européens, y compris la Suisse.

  4. Snowden n’a fait que sa conscience d’homme libre, de citoyen du monde, lui a semblé correcte de faire. En effet, il n’a fait que divulguer des informations classées confidentiels d’agissements illégales au regard du droit Américain (même du Patriot Act) et des conventions internationales que les USA ont ratifiés. Pourquoi devrait-on toujours courber l’échine devant les Américains (je suis Malgache et je suis un admiratif du pays de l’oncle Sam)? La France s’est adjugée ce toitre de pays des droits de l’homme, des droits UNIVERSELS. Qu’elle l’assume une bonne fois pour toute. Si les futures révélations de Snowden risquent de porter préjudice à plusieurs intérêts de plusieurs pays, je dis TANT MIEUX si ça permet de montrer au public des agissements serviles et répréhensibles. Peut-être après tout que la France a beaucoup de squelettes qu’elle ne voudrait pas que le hacker de service déterre (complicité dans le génocide Rwandais, coup d’État au Côte d’Ivoire, coup d’état à Madagascar, coup d’état en Libye, …).

  5. Ping : #Snoden Conformément à l’art. 4 du Préambule de la Constitution | leclown

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s