Quand s’en prendre à la finance internationale devient de l’antisémitisme #nawak !

Donc ce samedi 23 Mars 2013 lors du congrès du Parti de Gauche Mélenchon à prononcé ceci selon ce que rapporte Raoul Marc Jennar :

« Qu’a fait le Français dans la réunion? il s’est pris pour un petit intelligent qui a fait l’ENA. C’est un comportement de quelqu’un qui ne pense pas aux français, qui pense finance internationale parce que la cible suivante ce sont les gros fruits ; il s’agit maintenant de saigner les Italiens et les Français »

Je veux bien que quelqu’un vienne m’expliquer, avec des arguments probants, en quoi ces propos sont « antisémites ». Car pour le moment le seul argument avancé par Harlem Désir est une citation de Hitler dans Mein Kampf : « La lutte contre la finance internationale et le capital de prêt est devenu le point le plus important de la lutte de la nation allemande pour son indépendance et sa liberté économique ».

Ce qui équivaudrait à dire que si on pointe la « finance internationale » comme ennemi  (ça me rappelle quelqu’un ou me bourré-je le mou?) on fait référence à Hitler, et donc on est antisémite… A moins que ce soit quand on critique le ministre de l’Économie et des Finance…

Ce que j’en dit c’est que mardi je fais le Séder Pessah en famille et que cela ne m’empêchera pas de célébrer la libération du peuple juif de l’esclavage de pharaon, et surtout, de rêver à la libération de l’humanité de toutes formes d’esclavage… dont celle immédiatement induite par la prédation financière dont font l’objet les démocraties Européennes et leurs peuples.

Publicités

32 réflexions au sujet de « Quand s’en prendre à la finance internationale devient de l’antisémitisme #nawak ! »

  1. Ces propos ne sont pas antisémites, mais ils confortent un préjugé antisémite (de la finance), très répandu dans l’électorat de Mélenchon. C’est du pur marketing politique, populiste, certes, mais ce n’est pas comme si Mélenchon était le seul à faire de la politique avec les sondages.

    Tenter de démontrer que Mélenchon est antisémite à travers ce genre de propos est idiot, il y a peu de chance qu’il le soit, mais une grosse part de son électorat l’est. Il faut lui donner des signe d’identification, afin de gagner leurs votes. D’autant que la crainte du judaïsme et assez peu présente à l’extrême droite aujourd’hui et qu’à travers cette thématique, Mélenchon a une réserve de sympatisant qui ne se retrouve pas dans les grandes explications du monde made in Le Pen, qui elle mise sur le ressentiment contre l’islam, bien moins présent dans l’électorat de Mélenchon.

    C’est une différenciation marketing claire, sur lequel il est seul à se positionner, mais c’est juste du marketing, Mélenchon n’est pas antisémite, il est juste populiste.

    source: etude CEVIPOF Sciences Po.
    http://fr.slideshare.net/boin/ipsos-barometrenouvellesfracturesdefpdf

    • Dans la partie 12 sur les religions je note :
      page 69: que les sympathisants FG on une certaine tendance à trouver les 3 religions (catholique, juive, musulmane) plutôt intolérante. Il ne s’agit pas selon moi d’antisémitisme mais plutôt quelque chose qui se rapprocherait de l’anticléricalisme. Nuance.
      page 71: sur la compatibilité des 3 religions mentionnée avec les valeurs de la société française il apparaît effectivement que les sympathisants FG trouvent la religion juive un peu moins compatible que les sympathisants d’autres partis politiques. Je note cependant que la différence avec les réponses des sympathisant PS est relativement faible. C’est peut-être sur ce point que tu étaies ton argumentaire ?
      page 73: sur le fait que les religions cherchent à imposer leur mode de fonctionnement aux autres les sympathisant FG ont tendance à le penser pour les 3 religions ce qui rejoindrait mon commentaire sur la page 69.

      Par ailleurs si le PG faisait vraiment une opération marketing afin de capter un électorat antisémite compte tenu d’études d’opinion comme celle que tu nous présente, on peut supposer que le PS aurait pu faire la même analyse. De là je me dis que la réaction de Harlem Désir et David Assouline est complètement idiote. Car ce sont eux qui amplifie le supposé message marketing par leur dénonciations véhémentes: demain ou Lundi tout le monde aura lu qu’ils estiment les déclarations de Melenchon antisémites. Et donc ceux que, selon ton hypothèse, le PG chercherait à capter seraient effectivement touchés.

      Car enfin ce sont des personnalités du PS, et quelques journalistes, qui rappellent que Moscovici est né dans une famille de tradition juive. Et cela me laisse penser que c’est une tentative de diabolisation de Mélenchon à laquelle nous assistons plutôt qu’une tentative de captation d’un électorat antisémite par le PG. J’ai le sentiment que c’est une polémique fabriquée de toute pièce pour tenter d’endiguer l’opposition politique dont le FG fait preuve avec une certaine fermeté.

      • >>>>Dans la partie 12 sur les religions je note :
        page 69: que les sympathisants FG on une certaine tendance à trouver les 3 religions (catholique, juive, musulmane) plutôt intolérante. Il ne s’agit pas selon moi d’antisémitisme mais plutôt quelque chose qui se rapprocherait de l’anticléricalisme. Nuance.

        Si c’était cela mon ami, les mesures serait similaires entre les trois rejets, or tu as constaté que ce n’était pas le cas, et que ce trend inversé antisémistisme / anti islamisme est lui même parlant quand à un phénomène qui permet de renforcer une lecture droite gauche du jeu politique contemporain. Ca ne colle pas, désolé. Il y a forcément un fond d’anticléricalisme. Celui de mon grand père, qu’il a passé à mes parents et dont j’ai hérité, mais il y a autre chose, de bien plus important du point de vue de la mesure.

        >>>> page 71: sur la compatibilité des 3 religions mentionnée avec les valeurs de la société française il apparaît effectivement que les sympathisants FG trouvent la religion juive un peu moins compatible que les sympathisants d’autres partis politiques. Je note cependant que la différence avec les réponses des sympathisant PS est relativement faible. C’est peut-être sur ce point que tu étaies ton argumentaire ?

        Le PS est aussi dans la même mélasse – pour ne pas dire merde.
        Je n’ai pas d’argumentation, je me contente de regarder une mesure, faite avec un outil très fiable.

        >>>>> page 73: sur le fait que les religions cherchent à imposer leur mode de fonctionnement aux autres les sympathisant FG ont tendance à le penser pour les 3 religions ce qui rejoindrait mon commentaire sur la page 69.

        Oui, sur ce point il y a un echo qui ressemble plus à de l’anticléricalisme. La question sur le sentiment d’intolérance mesure, elle, autre chose.
        Par ailleurs si le PG faisait vraiment une opération marketing afin de capter un électorat antisémite compte tenu d’études d’opinion comme celle que tu nous présente, on peut supposer que le PS aurait pu faire la même analyse.
        il ne s’agit pas du tout de ‘capter’ un électorat. C’est cela son électorat, il est capté depuis longtemps. D’un point de vue marketing, c’est plus de la fidélisation clientèle que de la prospection.

        >>>>> De là je me dis que la réaction de Harlem Désir et David Assouline est complètement idiote.

        Ben met toi à leur place. Dans le landernau des pros de la politique, tout le monde a lu cette étude avec effroit. Ils sont mals, d’autan plus mal que leurs militants sont probablement très différents sur ce point que leur électorat.

        >>>>> Car ce sont eux qui amplifie le supposé message marketing par leur dénonciations véhémentes: demain ou Lundi tout le monde aura lu qu’ils estiment les déclarations de Melenchon antisémites. Et donc ceux que, selon ton hypothèse, le PG chercherait à capter seraient effectivement touchés.

        Attendons de voir le déroulement de cette séquence pour juger de l’habilité de leur stratégie, c’est un peu tôt, et le problème est – tu l’avouera – supra touchy. Surtout avec Hollande, l’ennemi du monde de la finance 😀

        >>>>>>Car enfin ce sont des personnalités du PS, et quelques journalistes, qui rappellent que Moscovici est né dans une famille de tradition juive.

        Pas que, fais des recherches sur qui documente ce genre de trucs, tu va voir, tu va tomber sur un tas de sites qui puent.

        >>>>>Et cela me laisse penser que c’est une tentative de diabolisation de Mélenchon à laquelle nous assistons plutôt qu’une tentative de captation d’un électorat antisémite par le PG.

        Oui, même scénar qu’avec la stratégie d’isolement de Le Pen. Après, le soucis c’est que tu fais comment en 2017 ? Tu va voir les écolos pour faire l’union de la gauche ? LOL

        >>>>>>J’ai le sentiment que c’est une polémique fabriquée de toute pièce pour tenter d’endiguer l’opposition politique dont le FG fait preuve avec une certaine fermeté.

        Fabriqué de toutes pièces, je suis pas sûr. Disons que depuis que cette étude est sortie, on se demande comment crever l’abcès. Il fallait une occasion. Le fond de la question c’est de savoir si d’un point de vue de stratégie politique, c’est Mélenchon qui a poussé le PS à le faire ou si c’est le PS qui a sauté sur l’occasion.

  2. Quelle ânerie intersidérale de dire que les électeurs du FdG auraient des tendances antisémites.
    C’est ne pas les connaître du tout, et même de loin dans le brouillard.
    En plus ton étude citée en exemple démontre le contraire. Les FdG étant classé dans les « Bobos » et les « Libertaires » pour une forte part.
    Pitoyable troll payé par une cellule de communication probablement.

    • J’en connais plein 🙂 J’en ai même dans mes géniteurs 😀

      Ceci dit, regarde la p67 et suivantes de la dernière étude CERVIPOF et reparlons en. Ca représente 44% de l’électorat FdG.

      Pour ce qui est du pitoyable troll, je ne suis pas anonyme, et google is your friend.

      • On peut être troll et pas anonyme, ce n’est pas incompatible. En tout cas, ces plaidoyers me paraissent bien orientés, comme si un sayan était passé par là.

        Pour ma part, je n’hésite pas à afficher mon anticléricalisme, il est fort bien partagé. Et logique, puisque toute hiérarchie est néfaste, quelle qu’elle soit.

      • Je n’hésite pas non plus à afficher mon anticléricalisme, même si, honnêtement, j’ai mis beaucoup d’eau dans mon vin pas rapport à ce que j’affirmais quand j’avais 20 ans.

        Pour ce qui est de rejeter les hiérarchies – et par la même occasion les religions – tu verse dans le corpus politique des anarchistes ou des libertaires (ce n’est pas sale 😉 ), et on est loin de la vision Colbertiste de l’Etat prôné par Mélenchon.

      • Si tu vote Mélenchon par rejet des hiérarchies, tu risque d’être aussi déçu que ceux qui ont voté Hollande par rejet du monde de la finance 😀

      • 43,78% pour être précis :))))
        Pretendre connaître le monde et ses vicissitudes par l’intermédiaire d’expertises et autres sondages… c’est un peu comme s’autoproclamer « bête de sexe » parce qu’on s’est masturbé pendant 15 ans sur des films de cucul.
        Je t’invite à descendre dans les bas fonds de l’extrême gauche (beurk) pour discuter avec les vrais gens et convenir que tu ecris et/ou relaie des grosses conneries. Amicalement

      • Jeunesse aux JC, mère à la LCR puis au FdG, et tout son environnement avec elle… Je crois que j’ai fait ça depuis longtemps, merci 😀

    • Là il faut être honnête, c’est le rôle de chaque politique, Mélenchon comme les autres. Hollande a aussi défini ‘sa’ France, comme Sarko, comme chaque candidat à la présidentielle. C’est un exercice imposé pour tout candidat à la présidence de la République, et Mélenchon appartient à cette catégorie de politiques, on ne peut pas lui ôter cela.

  3. je viens de regarder ton étude Fabrice et je ne vois pas ce qui peut justifier ce que tu dis. Les points de convergence entre fdg et fn se situent dans une mefiance de la mondialisation (et donc une recherche de protection de notre marché) avec une grande proportion d’employés et d’ouvriers, méfiance des medias et envie de limiter le pouvoir européen pour favoriser notre propre législation. Par contre les points de convergences entre le FN et l’UMP sont ben plus nombreux.
    Voir de l’antisémitisme là-dedans c’est vraiment de la mauvaise foi

    • Tu ne m’a pas compris. Il n’y a pas de point de convergence sur l’antisémitisme entre le FdG et le FN, il n’y en a pas vraiment non plus sur l’anti-islamisme. Ces deux points sont au contraire des points de divergences entre ces deux partie, et de facto, un critère de différenciation d’un point de vue marketing.

      Parce que c’est vrai que pour le reste, comme tu le souligne, les points de convergence sont nombreux : souverainisme, anti europe, rejet de la mondialisation, des média…

      Le vrai gros élément différentiateur, c’est justement la différence marquée entre ces deux électorat dans la façon dont ils rejettent les religions.

      Ce petit schéma paut t’aider à visualiser les choses : http://reflets.info/wp-content/uploads/2013/03/CriseConfiance16-9-002.013.jpg

      • oui on retrouve d’ailleurs ces points de convergence avec les « gaullistes » ( y’en a presque plus je ne sais pas si l’échantillon est représentatif du coup 😉 ) … j’avais vu ca dans une étude l’an dernier … oui effectivement il y a une difference dans le rejet des religions

      • Je pense aussi que tu te trompes quand tu dis qu’il y a plus d’antisémites au PG qu’au FN … par contre il y a plus d’anti-sioniste ( prises de position sur la palestine )

      • Ha mais dans ce cas, ce n’est pas moi qui me trompe. Moi je me contente de pointer des chiffres issus d’une étude. Je veux bien assumer la responsabilité du sérieux de l’étude en tant que prof à Sciences Po qui est l’un des commanditaires, mais il y a aussi la fondation Jean Jaurès, le CERVIPOF, Ipsos et Le Monde. Ca fait un paquet de gens sérieux.

        On fait ce genre d’étude comme d’autres font des études de marché pour lancer un yaourt, c’est fait pour mesurer l’opinion public et servir d’outil de travail pour les politique.

        A la base, un sondage, c’est un outil, un thermomètre. Rien de plus. Celui ci est fait avec beaucoup de sérieux, dans les règles de l’art, d’autant que ce n’est pas du tout fait pour être rendu public. Ce genre de truc n’a rien à voir avec les sondage commandé par les média pour « créer » artificiellement de l’info. C’est juste un outil destinés aux politique, pour leur permettre de bosser leur discours, leur positionnement. Comme pour le yaourt, quoi.

      • Logique que au FdG on soit moins enclin à supporter la religion juive que dans des mouvements moins « à gauche », puisque à gauche on est plus athée qu’ailleurs en moyenne, donc (et c’est important) contre TOUTES les religions, facteurs d’aliénation par leur hiérarchie, mais justement, TOUTES. L’Islam sunnite n’ayant pas vraiment de hiérarchie est de ce fait automatiquement moins visé, au même titre que le protestantisme « à la française », et pour des raisons similaires. C’est aussi simple que cela. Bien entendu, ce n’est pas ce que distillent les médias « aux ordres ».

        C’est clair, le judaïsme en tant que croyance est aussi respectable que les autres religions, au niveau individuel, et au niveau de ce qu’on croit qui en découle. Ni plus, ni moins. Le problème, s’il y en a un, ne peut être qu’ailleurs, au niveau de tentatives de récupération que je qualifierai de politiques. Cela n’a plus rien à voir avec la religion, et surtout avec la croyance.

      • Mais non Babelouest, regarde les chiffres, l’islam est bien plus rejeté que les autres religions au sein de l’électorat FdG, l’argument de l’anticléricalisme ne tient pas, si c’était ça, le rejet des religions serait non seulement le même pour l’islam que pour les autres religions, mais en plus on aurait pas cette répartition linéaire droite-gauche inversée pour le rejet de l’islam et du judaïsme.

      • Peut-être ai-je tendance à appliquer sur tous mes propres motivations. Je ne pense qu’en termes de politique, et de politique internationale en particulier. Vieux réflexe.

        D’un autre côté, comme je pense n’être pas le seul dans cette figure, cela explique que l’on puisse être antisioniste (je me suis expliqué là-dessus) et pas du tout contre les juifs : ce que certains, agressifs, récusent. Politique, politique, tout est là. De même qu’on peut être contre les régimes de Pyongyang, Minsk, Achgabat, ou Washington, le pire dans le genre hégémonique.

      • Oui, tout comme on peut être anti islam du fait de nombreuses barbaries commises par des musulmans au nom de l’islam. Reste que quel que soit l’habillage sémantique que l’on peut en faire, l’explication qu’on peut se donner pour se rassurer, éviter de regarder cela en face, la montée de l’intolérance envers les religions (on va appeler ça comme ça) est phénoménale, au sein de la gauche en particulier (parce que bon, au sein de la droite et de l’extreme droite, on est pas plus surpris par l’islamophobie, mais plutôt par je rejet du judaisme, étonnamment bas au FN, seul l’UMP est en dessous).

        Mais le grand enseignement de cette étude, c’est la répartition de cette intolérance et la spécificité de sa répartition droite-gauche. Ca bouleverse les idées reçues, ça va à l’encontre des héritages culturels tant du FdG – traditionnellement antiraciste et anticlérical – et du FN – traditionnellement raciste et antisémite. Mais voilà, 30 ans après, la situation est probablement encore ainsi au sein des militants, mais quand on sonde les électeurs, c’est un tout autre dessin qui apparait.

      • Le FdG ne fait pas de marketing. Il defend des convictions dont il n’a pas devié d’un iota au gré des sondages. Intéresse toi à ce que tu prétends connaître. Non ?

    • et puis on va arrêter de se mentir, la Palestine c’est à des milliers de kilomètres, la France n’y est en rien impliqué, on ne fourgue des armes à aucun des belligérants… Ca va cinq minute l’antisionisme cache sexe, hein.

      • L’antisionisme peut avoir sa raison d’être dans la mesure où les politiciens de Tel Aviv influencent beaucoup ceux de Washington, les plus dangereux en raison de la masse d’armement sur lesquels ils peuvent s’appuyer. Cela s’arrête là, bien entendu. C’est Washington qu’il faut combattre (et les religions, toutes les religions).

      • … et comme on n’est jamais assez précis, dans les religions je ne pointe bien entendu que leurs hiérarchies, aussi néfastes que les autres. Rien à voir naturellement avec les croyances des simples citoyens.

      • C’est une étude d’opinion, elle n’explique rien quand aux cause, et perso, moi non plus. Je me contente, encore une fois, de pointer des résultats, qui sont un ressenti de la population face à des religions, mesurés par un sondage fait très sérieusement que personne ne remet en cause.

        On peut trouver plein de raisons à plein de choses. L’islamophobie provient sans doute de cet afflux de tarés bardés d’explosifs qui se font sauter dans des bus remplis d’enfants. Je ne suis pas sûr pourtant que cela explqiue les gesticulations de personnes comme Caroline Fourest. C’est ailleurs qu’il faut trouver une explication. Je doute aussi que la haine que nourrit Fourest envers l’islam ait quoi que ce soit à voir avec le conflit israélo palestinen.

        A mon sens l’antisémitisme et l’islamophobie en France, ça ne vient pas de là non plus, c’est juste du racisme. Un racisme qui évolue, car quand j’étais jeune, à l’époque de SOS Racisme, ça n’était pas du tout ça le racisme, et on ne planquait pas ça derrière des termes comme l’islamophobie et l’antisionisme, on appelait un chat un chat. Mais Desproges était vivant quand j’étais jeune, et faisait rire tout le monde. Il n’y avait pas cette censure et ces habillages sémantiques à tout va quand j’étais jeune, et surtout, les racistes étaient confinés au FN, quand j’étais jeune. Là, même au PS, ils sont plus de 65% à rejeter l’islam. A ce stade, on ne peut plus parler de Lepénisation des esprits. On a dépassé cela. 46% des électeurs du FdG pensent qu’il y a trop d’étranger en France. 43% au PS. (99% au FN, mais ça c’est moins surprenant).

        Si ça te rassure d’appeler cela de l’antisionisme plutôt que de l’antisémisitme, et d’expliquer que 44% des électeurs du FdG sont dans cet état d’esprit du fait de l’histoire d’un conflit qui se déroule à 5000 kilomètres et dans lequel notre pays n’est nullement impliqué, libre à toi, mais le thermomètre est absolument formel. Ils sont 98% à rejert l’islam au FN – ce qui ne surprend personne – et 44% à rejeter les juifs au FdG, ce qui fait – admettons le – bien mal au cul, surtout quand on voit qu’ils ne sont que 27% chez Marine et 23% dans le clan Sarko.

      • Dis donc mon ami… qui ramène sans cesse le débat sur le tapis ? Le FdG ?

      • pour ma part je suis entièrement convaincu que tous ils se gavent de ce genre d’enquête d’opinion. Cela étant sur ce coup précis je pense que c’est la suréaction du PS qu’il faut analyser à travers le prisme du marketing et des données liés aux opinions sur la religion plutôt que les propos de Melenchon.

        Reste l’hypothèse qu’il ait tenu ces propos dans le but de provoquer une réaction du PS … un genre de coup de billard à 3 bandes. Pas impossible non plus. Il n’en reste pas moins la suréaction du PS.

  4. Ping : MediaPorte: « Mélenchon fasciste !  | «leclown

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s