logement, encadrement des loyers… et réquisitions?

Je devrais être en train de bosser mais une pensée viens de me traverser l’esprit. Il fallait que je la note et que je la partage. Estimant à priori que 140 caractères ne feraient pas l’affaire pour twitter je me lance dans un court billet.

Les idées surgissent souvent d’un télescopage d’informations. Ce matin sur toutes les ondes l’annonce d’un prochain décret pour encadrer les prix des loyers, cet après-midi un tweet reçu de @philippeal1 m’invitant à lire un billet sur une occupation d’école à Lyon dans le but d’obtenir des logements pour des familles d’enfants scolarisés.

Ce qui m’a traversé l’esprit n’est ni abouti ni forcément simple, je vous le livre tel quel et sous forme interrogative.

L’Etat plutôt que de plafonner le prix des loyers ne pourrait-il pas décréter un tarif (éventuellement indexé sur telles ou telles donnée) pour la réquisition par ses soins de logements libres depuis plus d’un certain temps ? Un tarif de loyer qu’il prendrait à sa charge, avec l’éventuel concours des collectivités territoriales, pour loger comme il en a l’obligation des familles à la rue…

Cela aurait la vertu de donner les moyens autres que l’hôtellerie pour respecter la loi sur le droit au logement et de remettre sur le marché des logements vacants donc de jouer les tarifs à la baisse.

Je dis ça je dis rien, comme d’hab… mais je m’en vais tweeter ça à Najat Belkacem qui en plus d’être lyonnaise, donc directement concernée par l’école mentionnée dans le billet mentionné ci-dessus, est la porte parole du gouvernement: je ne désespère pas qu’elle s’acquitte de cette mission dans les deux sens 😉

Publicités

5 réflexions au sujet de « logement, encadrement des loyers… et réquisitions? »

    • Oui pourquoi pas. Disons que le plafonnement des loyers s’expose aux critiques de la non régulation. La réquisition serait une mesure de salubrité publique qui immanquablement ferait bouger le marché … libre par ailleurs 😉

  1. Salut ! Comme je te le disais hier soir, tu t’attaques au principe même de la propriété privée, donc c’est pas gagné !
    Ceci dit, l’idée est excellente, mais quand tu vois comment s’est déroulé le procès de Jeudi Noir, et ce qu’il advient des squats en général, ton wishful thinking reste du domaine de l’utopie !

    Par contre, frapper d’amendes lourdes les logements non occupés, et investir les montants recueillis (par exemple) dans la construction de nouveaux logements, ça vaudrait le coup de creuser…toujours frapper le rentier au porte monnaie, c’est son point faible 😉
    Et puis il y a aussi tout l’immobilier d’entreprise, vaste sujet….
    Tiens, me semble que Recriweb a posté pas mal de liens sur le sujet du logement hier soir justement. Un regard sur l’évolution des politiques (ou de l’absence de politique) depuis 200 ans…mais l’état saylemal !

    • Ha! Je vais tâcher de retrouver les liens de recriweb.
      Pour ce qui est de la propriété privée… l’idée est au contraire d’aider les propriétaires a valoriser leurs biens lorsque visiblement ils n’y parviennent pas. Certes a un loyer modeste par rapport aux prix du marché, mais on peut imaginer que les revenus locataires d’un bien réquisitionné soient défiscalisés.
      Par ailleurs on peut aussi donner le choix entre la réquisition ou le paiement d’une amende conséquente (genre le montant du loyer au prix élevé pour la période de réquisition refusée). Les particuliers sans doute accepteraient la réquisition, les autres (immobilier d’entreprise notamment) choisiraient les amendes qui financeraient les loyers des réquisitions.
      En tous les cas je regrette de n’avoir pour le moment aucun accusé de réception des membres du gouvernement que moi et d’autres avons interpellés sur cette idée en friche. J’invite donc tous les lecteurs qui pensent qu’il y a la un axe de réflexion intéressant a les interpeller a leur tour.
      Il y a une liste des twitministres associée mon compte twitter @leclown 🙂

  2. Tout ceci est de courte vue je trouve.

    Pourquoi ne se pose-t-on pas plutot la question de pourquoi est-ce si cher dans Paris ? Que faire pour faire baisser les prix et rendre les logements accessibles comme dans les autres villes de France ? Sachant qu’il y a une demande énorme, donc même en plafonnant les loyers le problème reste : il n’y a a pas assez de logements…
    Le prix n’est que représentant de la demande (et de la capacité des rentiers parisiens à empêcher toute concurrence en bloquant la destruction/construction d’immeuble… Via les mairies locales)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s